• +06.52.39.39.53
  • nrgibaits@gmail.fr

Session Printanière!!! Par Marc MEYER

Session Printanière!!! Par Marc MEYER

5

Nous voilà début mars. L’eau est encore très froide dans nos plans d’eau du Nord Est de la France qui étaient encore gelés il y a quelques semaines. Mais dans un petit coin de nos têtes, on pense déjà aux futures pêches printanières, aux futurs projets. J’en profite donc pour vous faire partager une session printanière de l’année dernière…

Mai 2015, pour cette session, mon choix s’est porté sur un réservoir d’assez faible profondeur avec beaucoup de roselières et un cheptel assez intéressant. Sur ce type de plan d’eau, une approche en bateau offre de meilleures possibilités de pêche, surtout à cette période, mais pour cette session nous choisissons de pêcher quand même du bord. Ces dernières années nous avons beaucoup pêché un lac à la réglementation très stricte, négligeant beaucoup notre confort de pêche pour traquer quelques spécimens. Et donc cette fois-ci nous avons vraiment envie de prendre du plaisir au bord de l’eau, de profiter de la nature, de profiter du fait de pêcher ensemble… d’où notre choix d’un plan d’eau où les gardes sont tolérants et intelligents vis-à-vis de la pêche de nuit et d’où le choix de pêcher ensemble du bord.

Pour cette semaine de pêche, nous n’arrivons malheureusement pas à nous libérer en même temps. Je pêcherai donc les deux premiers jours avec Christophe, puis je serai seul quelques temps avant de me faire rejoindre par David pour les deux dernier jours.
Le jour J, nous arrivons sur le lac en milieu d’après midi. Premier constat, il y a beaucoup de pêcheurs sur le lac et de nombreux postes sont occupés. A la mise à l’eau, nous discutons avec un pêcheur local qui vient de finir sa pêche et qui nous explique qu’après une période très productive il y a une quinzaine de jours, la pêche est plus irrégulière ces dernier jours. Nos premiers choix de postes ne sont pas libres et nous sommes contraints à pêcher un poste assez fermé où il va être difficile de faire pêcher correctement toutes nos lignes. Tant pis, on va quand même essayer quelques jours, d’autres postes se libéreront peut-être.

1

Notre poste pour cette première semaine

Après avoir déchargé nos bateaux, nous effectuons un rapide sondage pour être opérationnels avant cette première nuit. Nous choisissons de pêcher deux spots, une belle roselière sur notre droite et une zone plus profonde avec environ 3m d’eau au cas où les carpes déserteraient un peu les roselières à cause de la météo capricieuse. Nous remarquons un peu d’activités sur la roselière à droite de notre poste. Nous décidons immédiatement de déverser un peu d’appâts pour y tenir les poissons, un mélange de croquettes pour chien et de bouillettes « NRGI Attract Liver » en 16 et 20 mm. Coté montages, pour nos lignes qui pêchent les bordures, nous utilisons des bonhommes de neige alors que pour celles situées dans la zone plus profonde, des appâts denses.

Nous déposons également tout de suite une ligne en espérant profiter de cette activité, ce qui fut une bonne idée car une heure plus tard le lac offre un premier poisson à Christophe.

2

Premier poisson pour Christophe après seulement une heure de pêche

Malgré une installation un peu compliquée et quelques doutes, la pêche ne pouvait pas mieux commencer. Nous attaquons notre première nuit gonflés à bloc !
Et pourtant après ce début de pêche prometteur, la nuit sera très calme. A notre réveil, il pleut des trombes d’eau qui ne s’arrêteront que vers midi. La météo est très changeante et nous passons sans cesse du grand soleil aux grosses averses. Nous profitons de cette accalmie pour replacer nos montages et sonder de nouveaux secteurs. Nous remarquons sur notre gauche un spot assez intéressant très près du bord qui « sent la carpe » sur lequel nous déposons discrètement une ligne. A peine revenus sur la terre ferme, la canne de bordure de gauche que nous venons de poser démarre. Cette fois c’est à mon tour de combattre. Nous avons l’habitude de pêcher en équipe et de partager les touches. Après un combat très chaotique dans les obstacles de bordures, nous épuisons une très belle miroir qui frôle les vingt kilos.

3

Voici la belle qui frôle les 20 kilos

Nous replaçons rapidement cette ligne avant de fêter ce beau poisson en partageant une petite bière. Le reste de l’après midi est calme et en fin d’après midi, comme le jour précédent, notre canne de droite démarre et nous offre notre troisième poisson. Comme le jour précédent, nous attaquons notre deuxième nuit très confiants et encore une fois, la nuit sera très calme.

Au matin après un petit café, Christophe doit malheureusement regagner son domicile, et je serai seul quelques temps.
La journée sera très pluvieuse. En début d’après midi, j’enregistre un premier départ sur la zone plus profonde que nous avons amorcée. Cette touche se soldera malheureusement par un décrochage. Le reste de la journée et de la nuit seront très calmes.

Au réveil il pleut toujours et il faudra attendre le début d’après midi pour obtenir une nouvelle touche. Cette touche m’offrira une belle petite commune encore une fois dans la zone plus profonde. La zone amorcée dans les profondeurs plus importantes semble plus productive sous la pluie alors que les bordures ne produisent que des touches dans les périodes ensoleillées. Nous avons donc bien fait de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier et de pêcher deux secteurs bien différents.
En milieu d’après midi, je vois un Zodiac naviguer sous la pluie. David arrive enfin sur le lac. Le soleil ne se montrera pas aujourd’hui. Nous déchargeons et installons ses affaires au plus vite et repositionnons les cannes pour la nuit. La nuit ne produira rien une nouvelle fois.
Nous sommes réveillés à l’aube par une touche de bordure, la pluie s’est arrêtée et nous partons combattre ce nouveau poisson sous un superbe lever de soleil. Nous décrochons malheureusement ce poisson dans un herbier. C’est rageant surtout quand les touches ne sont pas très nombreuses.

Il nous reste une nuit de pêche. Nous réamorçons nos spots et replaçons soigneusement nos montages.

4

Cette dernière nuit ne produira encore rien. Durant cette semaine, tous les poissons auront été piqués de jour. Nous sommes encore une fois réveillés à l’aube sous un beau lever de soleil.

5

Superbe lever de soleil pour notre dernier réveil sur le lac

Notre canne de gauche démarre encore en bordure de la roselière. Cette fois-ci, le poisson est bien piqué et fini au fond de l’épuisette. Une belle miroir qui approche encore une fois mais ne passe malheureusement pas la barre magique des vingt kilos…
6 7
Il est encore très tôt et nous replaçons rapidement la ligne pour nos dernières heures de pêche avant de retrouver nos familles qui nous attendent. La ligne est rapidement en place avec un bonhomme de neige et accompagnée d’une petite poignée d’« Attract Liver ».

Une demie heure plus tard cette même canne démarre à nouveau pour nous offrir un dernier poisson qui cette fois-ci passera enfin la barre magique…
8 9
Après cette dernière prise, il est temps pour nous de regagner nos foyers. Malgré la météo très instable, nous avons quand même réussi à prendre quelques très beaux poissons et pour une fois tous de jour.

10

Marc MEYER

Team NRGI Baits

fabnrgibaits