• +06-74-78-28-61
  • nrgibaits@bbox.fr

Retour d’une Dream session!! Arnaud FACCIOLI

Retour d’une Dream session!! Arnaud FACCIOLI

img_0220
En cette période de fin juillet, Franck et moi-même décidons d’aller pêcher une gravière qui se situe en Champagne Ardennes pour une durée de 48 heures. D’après nos informations, ce plan d’eau à la réputation d’être capricieux du fait qu’il compte seulement une trentaine de carpes et qui de plus, est très riche en nourriture naturelle.
En arrivant sur place, nous observons que cette gravière regorge de crustacés d’eau douce ainsi que d’écrevisses vue la présence abondante de coquilles et de carapaces sur les bordures. Nous remarquons également que 60% de ce magnifique endroit sauvage est recouvert d’herbiers ce qui va pas rendre la pêche facile (Zodiac et tresse oblige !!!). Une fois le campement installé, nous prenons le temps de bien échosonder la zone de pêche afin de trouver quelques trouées où nous pouvons placer nos montages proprement. Nous voyons rapidement que même sur des spots qui paraissent dégagés, la présence d’herbes sur le fond est belle et bien là. Pour cette pêche, Franck a opté pour les NRGI Green Banana nappées avec du GLM Extract ainsi que l’extrait de Krill liquide et pour ma part des NRGI Moule/Crabe nappées avec du GLM Extract ainsi que l’extrait de Krill liquide (confection que j’adore !!). Au niveau des montages, nous avons privilégies des appâts équilibrés de type « snowman » afin que l’esche se présente bien posée sur les herbiers .  Après plusieurs heures d’observation et de repérage, nous sommes enfin en action de pêche, la météo est plutôt clémente car nous avons du soleil avec quelques nuages et des températures qui varient entre 21 et 23 degrés la journée. Vers 20h00, Franck à une touche retour sur l’une de ses cannes placée en bordure, mais il sera un peu déçu car il ramènera une tanche d’environ 2kg. Les heures passent mais toujours pas de carpes en vue, nous observons un peu d’activité de poissons blancs mais sans plus. Il aura fallu attendre le lendemain matin à 06h45 pour que ma canne de droite qui était placée sur une tache de gravier à environ 40 mètres du bord, commence à s’emballer. Après avoir pris contact, le poisson est remonté en surface une trentaine de mètres plus loin, puis s’est tanqué directement dans les herbiers. Aussitôt je me suis rendu sur  place à l’aide de mon zodiac , et là j’aperçois à travers cette eau cristalline, en plein cœur des herbiers, une très jolie carpe miroir avec un écaillage bien particulier . Au bout de quelques minutes de combat, la belle fend la surface et rejoint mon épuisette. Et c’est en regardant par deux fois que j’ai aperçu au fond du filet cette superbe pépite au couleur splendide, j’étais au ange ! img_0211
Des petits fishs de ce genre font vraiment autant plaisir qu’une big one.  Après une séance photo, j’ai remis dans son milieu naturel cette merveille de la nature et je suis aussitôt retourné replacer ma canne sur cette même tâche de gravier. Peu de temps après, vers 08h00, c’est au tour de ma canne du milieu qui retentit avec un départ violent et qui de suite s’arrête net. J’ai pris contact et je sens le poisson donner des coups de tête mais ce dernier était encore tanqué dans un herbier. Ni une ni deux j’ai sauté dans mon zod et m’est dirigé vers elle. Arrivé sur place, il m’aura fallu plusieurs longues minutes avant d’apercevoir sous un tas d’herbier dense, une tache sombre et massive. Au bout d’une vingtaine de minutes, je parviens à faire rentrer cette très belle miroir dans le fameux triangle (avec une tonne de salade !).
dsc_0090
En soulevant le filet, je me rend compte que ce fish a un poids important, donc il me reste plus cas retourner sur la berge pour faire parler le peson.
dsc_0094
Après l’avoir taré, ce dernier m’indique un poids de 20,8kg ! J’étais heureux !  Je me disais qu’en l’espace d’une heure je venais de faire une pépite et une superbe miroir de 20+ ! Séance photo oblige !
img_0220img_0222
Par la suite j’ai relâché ce beau spécimen dans son élément avec le sourire qui restait bloqué sur mon visage, je me disais que ma pêche était plus que faite mais j’étais encore loin de m’imaginer ce qui allait m’arriver durant la dernière nuit. En effet, la journée fut très calme, ça sera que vers 03h00 du matin que ma canne de gauche qui était placée sur de la glaise à une centaine de mètres du bord, part violemment. Un départ puissant qui me prend plusieurs dizaines de mètres de tresse puis qui va directement se tanker dans gros tas d’ herbier (Pour pas changer !). A la prise de contact, je sens ni coups de tête ni de déplacement, elle était bloquée ! Je me suis rendu rapidement sur place et plus je m’approchais, plus je commençais à sentir des coups de tête assez violents. Une fois arrivé pile au- dessus de ce tas d’herbier, je réussi à reprendre 2 à 3m de tresse mais elle avait décidée de me donner du fil à retorde puisqu’à chaque fois que j’arrivais à la dégager, elle retournait directement dans cet herbier. Je me disais que ce poisson doit être beau car il tirait vraiment en force. Ce jeu a duré une bonne vingtaine de minutes sans que je puisse encore la voir. J’ai dû retirer plusieurs toquées d’herbes à la main pour que je réussisse enfin à la sortir de cette jungle.  De suite, elle est repartit en puissance en traversant les herbiers de part en part et  en me trainant sur une trentaine de mètres ! C’était un truc de fou ! Il m’était impossible de la freiner ! J’étais debout dans mon zodiac ,frontal allumée, quand j’ai commencé à apercevoir ce poisson très massif apparaître en surface au milieu des herbiers, et là je me disais que ce fish est encore plus imposant que le précédent et que la peur d’une éventuelle décroche commençait à m’envahir !  Après plusieurs rushs puissants, je mis cette magnifique miroir au fond du filet et c’est bien évidemment en voulant la soulever, que là j’ai compris direct que ce poisson était bien plus lourds que la 20+ prise la veille. De retour sur la berge, Franck m’attendait tout excité, je lui dis : « Prépare le peson car là il y a du lourds ! » Il m’a d’ailleurs aidé à la porter jusqu’au tapis de réception . Verdict ! Le peson indique un poids magique de 25,5kg ! Incroyable ! J’étais fou ! img_0232img_0242
Je me dis que je suis vraiment gâté ! Je pensais pas du tout réaliser une telle session dans un endroit comme celui-là ! Il s’agit d’un superbe mâle aux nageoires démesurées et avec une couleur de folie (oui je dis mâle car on a constaté la présence de laitance en niveau de l’anus, pareil sur le poisson de 20+). Sans perdre une seconde, je mis cette big one au sac pour une séance photo diurne le lendemain matin. Je repartis me coucher mais vous pensez bien que le sommeil a été très dur à trouver ! Le lendemain matin, j’ai pu apprécier et en même temps réaliser toute la beauté de cette miroir avec des mensurations de fou comme on voudrait en faire plus souvent, ce fish était non seulement lourd mais avec un esthétique et une morphologie de dingue ! Après la séance photos (avec les bras en vrac !), nous sommes repartis de ce magnifique endroit avec des images plein la tête et avec la ferme intention d’y revenir le plus rapidement possible car beaucoup de surprises se cachent encore ce plan d’eau. Franck n’aura pas eu autant de chance et de réussite que moi, mais comme on dit c’est le moment passé ensemble qui compte, avec ou sans fish notre passion restera toujours extraordinaire ! Je tenais à remercier mon cousin Franck pour ces superbes clichés ainsi que Fabien PECHACEK pour son sérieux et pour la qualité de ses produits NRGI-BAITS !
Arnaud FACCIOLI
fabnrgibaits