• +06-74-78-28-61
  • nrgibaits@bbox.fr

Les affaires reprennent…

Les affaires reprennent…

Photo_1

Les vacances finies, me voilà de retour dans mes montagnes jurassiennes, et je compte bien taquiner les carpes de mes lacs préférés en attendant de partir en session fin octobre…

Comme d’habitude, je pêcherai à l’arrache : installation vers 19h30 pour un retour à la maison en tout début de matinée.

Fin du mois d’août, je sais que je trouverai les carpes en amont du lac, là où la rivière qui l’alimente déverse une eau fraîche et oxygénée appréciée par les poissons en ces périodes de canicule. Les carpes ont colonisé les herbiers où elles se gavent d’escargots d’eau et de larves diverses. Je dépose donc mes montages sur des tâches propres de quelques mètres carrés dans très peu d’eau et seules les lignes déposées au plus près des herbiers apportent leur lot de départs, une moyenne de 4 à 5 runs par nuit, avec des communes taillées pour la castagne.

Photo_2

Photo_3Début septembre, je m’installe en milieu de lac près de ruines immergées. Le niveau a baissé d’un bon mètre et les fishs ont visiblement suivi le mouvement. A peine les cannes déposées et les carpes manifestent un appétit certain. Les NRGI BOILIES CONCEPT SPICE et NRGI BOILIES LIVER ATTRACT ont toujours autant de succès, même sans amorçage préalable. Il faut dire que la plupart des poissons ont déjà goutté aux appâts magiques de Mister BERNY car je n’oublie jamais de déverser 4 à 5kg de billes en repartant le matin, quels que soit le poste que je pêche et le nombre de runs enregistrés, pour entretenir une certaine confiance chez les poissons et les conditionner sur mes bouillettes. Résultats : 6 départs pour une décroche, une casse et 4 fishs  à l’épuisette, dont une miroir de 20+ que je ne connaissais pas, mais aussi des « strips » sur la joue à cause d’une cabriole suivi d’une chute malencontreuse sur un piquet en bois en émergeant au radar de mon bed pour ferrer un fish.

 Photo_4

Photo_7

Le lac continuant de descendre, je migre petit à petit vers le barrage pour suivre les poissons. La pêche devient difficile en raison d’un niveau très bas peu habituel pour la saison et poussant les carpes au pied de l’ouvrage. C’est rageant de voir les poissons sauter comme des fous au beau milieu de la réserve, mais je ne désespère pas de piquer quelques spécimens quand ils décideront  de  sortir et de passer à table.

Photo_8

J’ai toutefois un reproche  à t’adresser avant de te laisser, mon BERNY : pourquoi tes paquets de billes ne sont-ils pas plus gros, les carpes sont scotchées dessus et  j’ai des difficultés à nourrir tout le  monde sous l’eau…

Merci encore une fois pour tout mon poulet et à très bientôt.

Suite de l’aventure au prochain épisode, très vite je l’espère…

Lolo

fabnrgibaits