• +06-74-78-28-61
  • nrgibaits@bbox.fr

Monthly Archives:juillet 2017

Un début de saison en étang et gravière!! Arnaud FACCIOLI

En cette période de fin mars 2017, les eaux sont encore froides et les carpes commencent peu à peu à se remettre à bouger. Pour ce premier 48h de l’année, Franck est moi-même avons décidé de faire cette première pêche en étang car les profondeurs y sont plus faibles que dans les gravières et donc par conséquent, les eaux se réchauffent beaucoup plus rapidement. Ce plan d’eau, d’une superficie de 10 hectares avec des profondeurs allant de 60cm à 1.20m sera parfait pour débuter la saison. Le poste choisi se trouve à l’abri du vent, il est composé de deux îles qui sont face à nous espacées d’environ 20 mètres ainsi qu’une grande roselière sur notre gauche. Pour cette pêche, nous avons privilégié le bateau amorceur qui est autorisé sur cet étang et qui est bien pratique pour déposer les montages  sur des spots inaccessibles au lancer. Les appâts de chez NRGI-BAITS que nous avons choisi pour cette session sont les billes SAUMON/AIL en 16mm nappées avec du GLM en poudre et de l’extrait de vers de vase liquide et des bouillettes prototypes en 16mm qui sont toujours en test pour cette année mais qui ont été déjà très concluantes sur l’année 2016.

Question spots, nous privilégions plutôt les bordures ensoleillées ou les profondeurs ne dépassent pas les 60cm avec une eau plus chaude que dans les 1.20m. Les fonds de cet étang y sont plats et réguliers, ils sont composés essentiellement de glaise et de vase . Au niveau des montages et de l’amorçage, nous avons varié entre des « snow man » et des billes neutre enrobées avec de la pâte d’enrobage ce qui est très bien pour marquer le fond autour de l’esche.  L’amorçage quant à lui, restera très faible pas plus d’une dizaine de billes par canne mais par contre nous n’hésitons pas sur les billes broyées réduites en particules ce qui est parfait en cette période. Les premières 12h fût très calme, ça sera que le soir vers 19h00, sur une canne qui était placée en bordure d’île, que nous faisons notre première carpe, il s’agit d’une commune de taille modeste mais qui nous a livré un  bien joli combat et qui remonte le moral.

Durant la nuit, quatre autres fish auront rejoint le tapis tous situés entre 11 et 14kg environ.

Le lendemain peu avant 11h, une de mes cannes qui était placée sur la roselière à 1m des roseaux  commence à s’emballer, j’ai pris contact et le poisson avait l’air lourd et se déplaçait lentement. Après plusieurs minutes de combat, elle est enfin rentrée dans le fameux triangle, il s’agit d’une très jolie miroir d’un poids de 18,7kg.

Tout au long de ce week-end, nous avons enregistré pas moins de dix touches pour  huit carpes sorties avec des poids variant de 11kg à 18,7kg pour la plus grosse ce qui est très satisfaisant pour cette première de l’année. Les deux types de bouillettes utilisées auront bien répondu, néanmoins, il y aura eût un peu plus de touches sur les billes prototypes ce qui ravira notre kiki Fabien PECHACEK !!

Pour cette seconde partie de ce début de saison, franck et moi-même avons décidé d’aller tenter notre chance sur une gravière qui se situe en Champagne-Ardennes. Nous sommes début mai et les conditions climatiques sont plutôt corrects pour la saison, le temps est mitigé avec des températures entre 8 degrés  le matin et 20 l’après-midi. C’est une gravière que nous connaissons car nous l’avons déjà péché l’an dernier au mois de juillet ou nous avons fait du très beaux fish dont une très belle miroir qui pesait pas moins de 25.5kg. Ce plan d’eau qui est réputé capricieux et technique au vu des fonds qui varient sans cesse entre 80cm et 4 mètres d’eau, s’en parler des substrats qui changent fréquemment entre sables, vase, glaise, gravier y a vraiment de quoi se creuser la tête, d’autant plus que cette gravière est remplie d’herbiers ce qui va pas simplifier notre pêche, le zodiac et la tresse sont évidemment de la partie !! Même si nous connaissons le terrain, nous prenons le temps de repasser un coup d’échosondeur sur notre zone de pêche avant d’y mettre les cannes. Pour cette pêche, nous utilisons les billes NRGI-BAITS Moule/Crabe en 16mm nappées avec du GLM en poudre et du Krill liquide, mélange que je kiffe !!!

 Au niveau des esches et vu la nature des fonds qui sont plutôt plein d’herbes dans l’ensemble nous avons utilisé des billes équilibrées afin que l’appât se pose juste sur les herbiers sans rentrer dedans (le piège parfait !!) Vu la quantité de nourritures naturelles  que l’on peut trouver sur les bordures (gammars, anodontes, écrevisses etc…)  il est clair que nos chères carpes n’attendent pas sur nos bouillettes pour s’alimenter. C’est pourquoi, nous avons pêché aux spots avec une dizaine de billes par cannes et rien de plus. Pour mettre toutes les chances de notre côté, nous avons placé nos montages en variant les profondeurs ainsi que les substrats , ce qui n’a pas été chose simple vu l’abondance des herbiers sur le fond.  Par la suite, l’attente se fût longue car il a fallût attendre la nuit vers 03h00 pour entendre le détecteur de Franck s’emballer sur une canne qui était placée sur une tâche de sable en pleine eau.  Après plusieurs minutes de combat en zodiac,  ça sera une belle miroir de souche d’un poids de 15.8kg qui aura rejoint le tapis.

Nous étions plutôt satisfait car dans ce plan d’eau ne pas être capot est déjà très bien. Une heure plus tard, vers 04h00, une autre canne de Franck qui était placée en bordure dans 1 mètre d’eau part violemment, et à la prise de contact Franck me dit : « Zin ! Ca a l’air lourd ! » Ni une ni deux nous sautons dans le bateau  car le poisson s’était tanqué dans un herbier. Arrivé au- dessus, elle a commencé à partir fort en sondant et en se déplaçant lentement, à ce moment- là nous nous disions qu’il y a pas de doute il s’agit d’un big fish ! Chose qui s’est confirmé environ 20 minutes plus tard quand elle a pénétré dans le triangle. Il s’agit d’une grosse commune pleine d’œufs et très massive, Franck était aux anges ! Il venait de faire deux fish en une heure de temps ! Ce qui est assez rare pour ce plan d’eau. Nous sommes retournés sur la berge pour faire parler le peson, après l’avoir taré ce dernier a indiqué un poids de 24.1kg ! Nickel ! Franck n’en revenait pas ! Nous avons mis cette belle écaillée au sac pour une séance photo diurne le lendemain matin.

Pour ma part, j’étais toujours capot mais j’étais vraiment content pour mon cousin Franck qui n’avait pas eût de chance sur ce plan d’eau l’an passé. Le matin, vers 06h00, un de mes Fox RX commence à chanter, après avoir pris contact je sens des coups de tête, le poisson est plutôt nerveux mais n’a pas l’air lourd. Ca sera une petite miroir d’environ 5kg que j’ai décroché dans le bateau avant de lui rendre sa liberté. Suite à cette prise, j’étais content ! Je venais de décapoter ! La journée sera très calme, mais sur le coup du soir entre 20h30 et 21h30 j’enregistre deux autres touches avec deux carpes du même gabarit que la précédente, décidemment les grosses ne veulent pas venir me voir ! Mais peu importe ! J’avais tout de même le moral ! Surtout qu’ un peu plus tard dans la nuit, vers 04h00, une de mes cannes qui était placée en bordure près d’un gros herbier part comme une balle ! Je prends contact et là je dis à Franck : « Ce coup si c’est sûr ! Ca fait pas 5kg ! » Le fish est puissant et paraît plutôt lourd, nous partons tous les deux en zod pour la rejoindre car évidemment elle s’était tanquée dans un herbier . Au bout d’un quart d’heure de combat, la belle se rend enfin, et surprise ! C’est un poisson qui m’avait déjà rendu visite l’année dernière. Il s’agit d’un beau mâle plein de laitance qui pèse 21kg tout rond ! J’étais au taquet !

Le reste de la nuit aura été calme, mais au final nous aurons fait 6 touches pour 6 fish au sec ! Ce qui est plus que satisfaisant  pour cet endroit- là ! Il est certain que la bouillette miracle n’existe pas ! Mais de bon appât bien utilisés peuvent vraiment faire la différence !

S’en parler de cette bille proto qui a encore fait mal ! Et qui n’a vraiment pas finie de faire parler d’elle……

Arnaud FACCIOLI

Team NRGI-BAITS

Début de saison 2017!! Julien DURUPT

Bien que nouvel arrivant dans la team, ma fidélité à NRGI BAITS est déjà actée…
Utilisateur de ces différents produits depuis plusieurs années, j’ai pu acquérir une expérience très positive avec des retours honorables.

Ma situation professionnelle et familiale me prenant beaucoup de temps, mes pêches sont surtout du speed fishing, ce qui demande une certaine préparation et pas forcément une grande connaissance des lieux. Pour ce début de saison,  j’ai surtout pratiqué trois types de plan d’eau, un lac d’une centaine d’hectares, un etang d’une trentaine d’hectares et une gravière sauvage.


Le but du jeu est d’avoir tout son matériel de prêt et de s’installer en moins de 20 minutes. Pour ce qui est du repérage je privilégie toujours les berges sauvages et ses faibles profondeurs ou des spots qui présentent de fortes cassures, des hauts fonds et des tâches de cailloux bien évidemment trouvés grâce à l’écho.


Depuis le début de l’année mes pêches s’accompagnent principalement des billes protos qui ont une réaction très attractive au fond de l’eau, les touches ne se font pas attendrent… il y a eu beaucoup de doublé depuis le début de l’année !!!


J’aime accompagner ma bille d’échage avec une pop up ou un dumble série White plus ou moins trempé dans du top gel ou du boost.


Quand on voit les bouches de certains poissons plus ou moins gros il n’y a pas d’incertitude à la capacité d’aspirer un montage agressif avec une bille de 20 mm et sa pop up de même diamètre.


J’ai pu observer le comportement des protos par tous les temps avec les différentes conditions passant du gel à des + 30 degrés ou sous la pluie ou après des orages…, et le résultat est le même, également avec ou sans amorçage préalable, c’est une tuerie ( Ce sont des essais très concluants)


Alors si vous êtes équipés de bons appâts et que vous avez une organisation sans faille vous pouvez vous faire plaisir sur de très bons moments de pêche.

A bientôt,

Julien DURUPT

Team NRGi-Baits